CLOCLOMANIA

Quel projet commun peut bien réunir Vincent Baguian (Prix Charles-Cros 1997), les VRP (autrement dénommés les “Frères Jacques sous acide”), Eric Truffaz ou Arthur H ?
Réponse : la Cloclomania, collection de Béatrice Ardisson consacrée à Claude François, chanteur populaire couvert de “Magnolias for Ever”. L’hommage démarre avec “Le téléphone pleure” décroché par Zic Zazou façon TSF et se termine avec Claude François, le vrai, chantant “Donna Donna” en japonais. Le comble du kitsch.

Entre-temps Bang Gang alias Bardi Johannsson. (groupe electro islandais remarqué dans l’entourage de Keren Ann) reprend “Stop In The Name of Love” comme un Beach Boys tandis qu’Acclaim revisite “Sha La la” sous une pluie de clochettes. Quand Frankie Valli (bien connu de Lauryn Hill, Manic Street Preachers ou Muse) clame “Oh What A Night” avec tous les tics disco répertoriés par les Bee Gees, Hugo Montenegro, star seventies de l’électronique, truffe l’éternel “My Way” de sons moog tarabiscotés. Tous ces tubes deviennent véritablement irrésistibles quand, gorgés de soleil, ils chaloupent au rythme de Marcello Ferreira, Pablo Cruise (mention spéciale au truculent “I Go to Rio”), Zora ou Les Marathonians. Un disque précieux totalement indispensable. –Sabrina Silamo

Laisser un commentaire

Fermer le menu
risus. ut elit. ultricies id mattis justo massa